Un événement Minecraft en ligne pour plus de 100 apprentis de Roche

29. Mars 2021

Pour les apprentis de Roche, MYI Entertainment a organisé un événement en ligne autour du jeu « Minecraft ». Ils ont joué sur le temps de travail – non seulement pour s’amuser, mais aussi pour développer leurs propres compétences.

Un événement Minecraft en ligne pour plus de 100 apprentis de Roche

Un événement en ligne pendant Corona

La pandémie de Corona peut être très contraignante, surtout pour les jeunes. Roche a reconnu ce fait et a décidé d’organiser un événement en ligne pour ses apprenants. Le soutien était assuré par Peter Heiniger, expert en marketing des apprenants, ainsi que par MYI Entertainment, première agence suisse pour l’E-Sport et gaming.

« Nous voulons montrer notre reconnaissance envers nos apprenants, même en ces temps difficiles. Faire quelque chose qui relie les apprenants entre eux, promeut des compétences qui sont cruciales pour leur développement futur, et surtout qui est amusant », déclare Serge Corpataux, responsable du développement professionnel junior chez Roche.

Pourquoi Minecraft ?

Environ 300 jeunes adultes effectuent actuellement leur apprentissage chez Roche à Bâle/Kaiseraugst. Ils sont activement accompagnés par une cinquantaine de formateurs professionnels. Vous ne pouvez pas attendre de chaque apprenti qu’il ait une console à la maison. Ce qu’il faut, c’est un jeu vidéo facile à comprendre et rapide à apprendre.

Florian Meier, chef de projet chez MYI Entertainment, explique cette décision comme suit : « Minecraft est un classique et est populaire auprès de tous les âges et de tous les genres. Le jeu est jouable sur le smartphone, intuitivement compréhensible et facile à utiliser. » Dans Minecraft, le joueur se glisse dans le rôle d’un personnage pixelisé et part explorer un monde ouvert. Les ressources trouvées peuvent ensuite être utilisées pour construire des maisons, des tours, voire des villes entières.

L’événement et son défi

L’événement en ligne a eu lieu le 9 mars 2021, un jour ouvrable ordinaire. La participation était volontaire et tous ceux qui le souhaitaient pouvaient s’y joindre. Cependant, pour s’assurer qu’il ne s’agissait pas seulement de jouer pendant les heures de travail, un défi a été intégré au programme afin de développer les compétences des apprenants.

Les participants ont été répartis en groupes de 8 à 10 personnes. Le défi : Chaque groupe devait construire sa propre tour Roche dans son propre style, et ce en seulement deux heures. De plus, il y avait un court pitch après chaque heure. Cela a permis à chaque groupe de partager les pensées derrière leur création. Outre la collaboration interfonctionnelle autour d’un objectif et une communication efficace au niveau des yeux, cela a également favorisé les compétences de vente.

Pas de perdants

Les œuvres ont été évaluées par un jury diversifié. Parmi eux figuraient Jürg Erismann, directeur du site de Roche Basel/Kaiseraugst, des formateurs professionnels, d’anciens apprentis, un architecte et un expert en esport. La créativité, la faisabilité, l’aménagement de l’espace et le meilleur emplacement figuraient parmi les critères d’évaluation, pour lesquels des points ont été attribués.

Les équipes gagnantes dans chaque critère ainsi qu’un cinquième groupe ayant obtenu le plus grand nombre total de points ont été récompensés. Les apprenants ont été récompensés par des bons d’achat Zalando. Des boîtes à sons ont été tirées au sort parmi les autres équipes. Il n’y a donc pas eu de vrais perdants lors de cet événement.

Un changement agréable

Pour Erik Laurant Hunziker, ce genre d’événement était une nouveauté. « C’est formidable de voir des entreprises intégrer des jeux vidéo dans des événements comme celui-ci. Même si nous n’avons pas gagné, nous avons eu beaucoup de plaisir à jouer », déclare l’apprenti technicien de laboratoire de 3e année spécialisé en chimie chez Roche Basel/Kaiseraugst.

Les stagiaires commerciaux ont également apprécié ce changement de rythme. « J’ai vraiment apprécié l’événement car c’était quelque chose de complètement différent et nous avons pu laisser libre cours à notre créativité. C’était un après-midi amusant, où l’on pouvait aussi faire connaissance avec des apprentis d’autres professions », dit Selina Wagner, apprentie en 2e année l’apprentissage chez Roche Basel/Kaiseraugst.